Eveil Croissant

L’Univers dans sa complexitĂ© qu’on lui connait, nous a dĂ©montrĂ© Ă  bien des reprises que si nous n’agissons pas pour avancer Ă©tape par Ă©tape, que si nous nous entĂȘtons Ă  faire du surplace, notre existence ne sera que cyclique.

Or, si nous nous efforçons Ă  aller de l’avant en nous centrant sur nous-mĂȘme afin de mieux apprĂ©hender l’autre, les autres, tout ĂȘtre vivant confondu, nous Ă©voluons, nous avançons.

Comme ceci :

Et non comme cela :

On savait depuis longtemps que la nature nous confronterait Ă  des pandĂ©mies virulentes, peut-ĂȘtre mĂȘme plus meurtriĂšres que celle que nous rencontrons aujourd’hui.

Nos « dirigeants », soit ne s’y sont pas prĂ©parĂ©s, soit ils l’Ă©taient. Toujours est-il que les gestions : sanitaire, Ă©conomique et sociale ne sont pas assurĂ©es dans une cohĂ©sion internationale et planĂ©taire.

Pourquoi ?

Peut-ĂȘtre parce que dans chaque pays, l’intĂ©rĂȘt du pouvoir passe avant celui du vivant et qu’il est localisĂ© et non Ă©tendu Ă  la planĂšte entiĂšre ?

Si l’Homme est vulnĂ©rable au point de disparaitre, si les animaux, eux aussi tendent de le devenir, que restera t-il de ce monde ?

Des ĂȘtres vivants qui auront su muter Ă  chaque contraction de la maladie ?

Je n’Ă©tais pas la seule Ă  avoir compris que ce qui avait Ă©tĂ© vĂ©cu de perturbant ces deux-trois derniĂšres annĂ©es nous mĂšnerait Ă  une sorte de renouveau individuel, sociĂ©tal et humanitaire mais je pensais que seuls, la conscience et l’Ă©veil individuel et collectif seraient enfin rĂ©vĂ©lĂ©.

Loin de moi Ă©tait l’idĂ©e d’entendre si violemment ce cri venu des entrailles de notre Terre !

L’Ă©quilibre, ou devrais-je dire, le dĂ©sĂ©quilibre dans lequel nous sommes indĂ©niablement inscrit, semble avoir penchĂ© du mauvais cĂŽtĂ© pendant trop longtemps et que l’urgence naturelle le fait contre-balancer brutalement pour retrouver cette stabilitĂ© nĂ©cessaire Ă  notre avancĂ©e, notre Ă©volution.

Si nous nous Ă©tions efforcĂ© de maintenir cette nĂ©cessitĂ© de solidaritĂ©, de compassion, d’empathie et de respect, pour ne pas dire d’amour envers notre environnement, nous n’aurions pas cette peur au ventre de voir notre sociĂ©tĂ©, notre monde s’Ă©crouler.

Nous nous sommes laissĂ© aller Ă  la vanitĂ©, Ă  une suffisance extrĂȘme, Ă  vivre de glorioles mal placĂ©es et voilĂ  oĂč on en est !

#Leçonsdevie #Terre #Monde #Eveil #Société #Solidarité #Consicence #Nature #Univers

Copyright © 2011 L’Univers de Nuna | Site web crĂ©Ă© par Web Design by Nuna
Mentions LĂ©gales et RGPD