Être un adulte à Haut potentiel n’est pas avoir une intelligence supérieure mais différente de la norme.
C’est plus précisément avoir des facultés hors normes comme par exemple une intuition développée, une mémoire à toutes épreuves, une logique mathématique c’est-à-dire avoir une capacité de raisonnement fine, et une aptitude à percevoir le monde d’une manière spatiale, élargie. En même temps, d’autres facultés se trouveront être dans la norme voir parfois teintées d’une certaine immaturité.

Étant donné la marque de supériorité des préfixes « sur »doué et « haut »potentiel, on choisira ici le terme de zèbre en référence à l’animal dont les rayures sont parfaitement distinctes et dessinées.

Les zèbres perçoivent le monde avec une acuité telle que les conséquences de ce qu’il va en recevoir, seront parfois extrêmes. Probablement dû au fait qu’il soit hypersensible. Ses sens sont en éveil constant et ce avec une réception extrêmement fine. De ce fait, il ressent les émotions avec une forte intensité et sans aucun filtre. Tout lui arrive de plein fouet. Il en va de même pour leur empathie. Ils captent les énergies positives et négatives de leur entourage plus ou moins proche, ce qui n’est pas commode tous les jours.

Les neurosciences ont démontrées qu’un zèbre avait un fonctionnement cérébral non pas seulement avec une intelligence quantifiable à l’extrême mais aussi et surtout avec un mode fonctionnel neuronal qualitatif.
La perception, l’analyse et la compréhension de son environnement sont particulièrement différents de la norme car des plus aiguisés. Du point de vue affectif, l’adulte zèbre, pensant avant tout avec son cœur, vivra de fortes réactions émotionnelles qui le feront se sentir en décalage d’avec les autres personnes dites « dans la norme ».
Ce qui peut paraître anodin pour une personne lambda sera pour lui vécu comme une tempête parfois dévastatrice. L’injustice aussi le minera fortement. De par son extra-lucidité, tant sur le plan affectif qu’intellectuel, il se sentira à part et souvent peu compris.

Dans la communication avec autrui, là aussi, l’adulte zèbre rencontre des difficultés. Son mode de pensée fonctionne en arborescence. Ses pensées peuvent se déployer dans plusieurs directions à la fois tout en en créant de nouvelles pour chacune d’elles, ce qui l’amène souvent à perdre le fil lors d’échanges complexes.
Le zèbre réfléchi vite et loin. On appelle ça un mode de pensée neuro-atypique.
Il lui est donc difficile, mais pas impossible de se focaliser sur une seule pensée à la fois. Pour y arriver, ça lui demandera un effort considérable pour faire preuve d’attention, qui peut parfois lui faire défaut.
Cette problématique est souvent vécue à l’école ou l’on demande de travailler sur un sujet à la fois. Or là, le zèbre recevra l’information d’un sujet X mais instantanément, déclinera son idée de X vers d’innombrables autres idées.

On notera aussi l’importance pour le zèbre du choix des mots car la qualité du langage occupe une place importante tant à l’écrit qu’à l’oral, dans son fonctionnement cérébral.

Bien choisir ses mots c’est pour lui un moyen de dire la vérité et de ne pas trahir sa pensée. Sa difficulté à mentir ou jouer un jeu de rôle vient en partie de là mais pas que. Il s’agit aussi de respecter son interlocuteur dont il en attend la réciprocité. C’est par là même une manière de détecter la fiabilité de l’autre et de mesurer la confiance qu’il pourra lui accorder, car pour le zèbre, de par son hypersensibilité, la sécurité sera primordiale pour le bon équilibre de son psychisme.

L’importance que le zèbre met dans la confiance est liée à son affect. La moindre expression incomprise, du plus petit mensonge à la plus vile trahison, déstabiliseront le zèbre en le plaçant dans un inconfort des plus perturbants mais par chance sa vision globale d’une telle situation viendra panser les maux causés par ce qui se traduira par du non-respect de sa personne. Malgré ça, par l’acceptation des différences, il accueillera l’autre à bras ouvert sans pour autant tout valider et pardonner.

En bref, être zèbre n’est pas de tout repos. C’est être dans une recherche perpétuelle d’équilibre entre l’autoprotection et le lâcher-prise.

#zebre #hautpotentiel #surdouance #psychologie #eveil #psychisme #hypersensibilité #affect #affectif #emotions #confiance #différences #capacités #neurosciences #intellectuel #complexe « philocomplexe #attention #tda

© 2022 Eveil Croissant | Site web créé par Web Design by Nuna ۰•●✫●•۰ © Digital Art et Photographie par L’Univers de Nuna